Le Château d’eau de Villemardy

Villemardy : altitude maximale : cent trente-trois mètres ; altitude minimale : cent vingt.
Deux cent soixante-quinze habitants perdus en pleine Beauce. En 1956, j’avais alors six ans, l’eau courante et potable leur fut distribuée, ainsi qu’à ceux des villages voisins.
Pour cela fut érigé au sommet de la région, à Villemardy même, un château d’eau remarquable par sa silhouette élancée, coiffé d’un chapeau circonflexe pour mieux en accentuer la singularité.
Soixante ans après, repérable de loin au milieu de cet océan de céréales, vert le printemps, blond l’été, brun l’hiver, c’est un amer rassurant pour le voyageur égaré qui veut juste revenir chez lui.
Osera-t-il aborder ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s