New York City Water Towers

Les châteaux d’eau de New York : historique, utilisation et infrastructure

Depuis plus de 100 ans, les châteaux d’eau font partie intégrante du paysage urbain de la ville de New York. Ils sont si bien intégrés qu’ils passent souvent inaperçus, généralement éclipsés par les tours de verre voisines. Bien que ces reliques en bois semblent appartenir au passé, ce type d’équipement de pompage et stockage de l’eau est toujours construit. Et seulement par trois entreprises familiales, dont deux existent depuis presque 100 ans. Il y a plus de 17 000 réservoirs d’eau disséminés dans New York.

Fondamentaux des réservoirs d’eau

Quand les Hollandais se sont installés à New York, ils ont trouvé une île riche en voies navigables et en ruisseaux naturels. Cependant, à mesure que le secteur industriel de la ville se développait, les eaux devenaient de plus en plus polluées. Sans système d’égouts adéquat, des flaques d’eau polluée se formerait dans les rues. Les conséquences néfastes de ces conditions insalubres ne se sont révélées que lorsqu’un groupe de riches New-yorkais a formé l’Association des citoyens de New York, chargée de la réforme de la santé publique. Après que l’enquête du groupe ait révélé des conditions dangereuses d’hygiène, une campagne a été lancée pour améliorer la qualité de l’eau et son accessibilité.
Le ministère des Travaux publics a ensuite été fondé en 1870 pour améliorer le système de drainage et l’accès à l’eau. Au cours des années 1880, la plomberie intérieure a commencé à remplacer une eau jusque là puisée et, environ 50 ans plus tard, des réservoirs de stockage situés au dernier étage ont commencé à faire leur apparition dans toute la ville. Les citernes ont été placées sur les toits car la pression de l’eau locale était trop faible pour amener l’eau aux niveaux les plus élevés. Lorsque la construction a commencé à prendre de l’ampleur, la ville a demandé que les bâtiments de six étages ou plus soient équipés d’un réservoir sur le toit avec une pompe.
Entre 20 et 40 mètres cube d’eau peuvent être stockés dans les réservoirs. La couche supérieure d’eau est utilisée au quotidien, l’eau du bas étant réservée aux situations d’urgence. Lorsque l’eau tombe en dessous d’un certain niveau, une pompe électrique est déclenchée et le réservoir se remplit. La gravité envoie de l’eau aux tuyaux dans tout le bâtiment à partir du toit. Un réservoir d’eau dure généralement environ 30 à 35 ans. Il peut être construit en 24 heures et ne prend que deux ou trois heures pour se remplir d’eau.

Une entreprise familiale

Trois sociétés seulement construisent des réservoirs d’eau en bois à New York: la Rosenwach Tank Company, les Isseks Brothers et l’American Pipe and Tank. Tous trois sont des entreprises familiales, fonctionnant depuis au moins trois générations. La compagnie de réservoirs Rosenwach, la plus connue du groupe, a débuté dans le Lower East Side en 1866 par le fabricant de tonneaux William Dalton, qui a ensuite embauché l’immigré polonais Harris Rosenwach. Après la mort de Dalton, Rosenwach a acheté la société au prix de 55$ et, avec sa famille, a élargi ses services au fil des décennies pour inclure la préservation des bâtiments historiques, l’ameublement des sites extérieurs et les nouvelles technologies de l’eau. Rosenwach se vante d’être la seule entreprise qui fabrique ses propres réservoirs en bois de qualité à New York.
Les frères Isseks ont ouvert leurs portes en 1890 et sont maintenant supervisés par David Hochhauser, son frère et sa sœur. Comme Scott Hochhauser l’a déclaré au NY Times, le processus de construction des réservoirs d’eau n’a guère changé au cours du siècle dernier. Bien qu’elle ait élargit son offre de services par rapport à son origine, la société américaine Pipe & Tank Lining Co. reste la plus ancienne du groupe. Elle prépare, installe et répare des réservoirs d’eau chaude et des réservoirs de mazout dans toute la région de New York.

Pourquoi du bois ?

Bien que les tonneaux en bois fabriqués à la main nous rendent nostalgiques, ils sont la manière la plus efficace pour construire des réservoirs d’eau. Même les bâtiments les plus luxueux de la ville, comme le 15 Central Park West, sont dotés de réservoirs en bois. Rosenwach utilise le cèdre occidental pour ses réservoirs, un matériau peu coûteux et léger.
De plus, le bois tempère beaucoup mieux que les réservoirs en acier. Les réservoirs en acier, bien que parfois utilisés, sont plus chers, nécessitent plus d’entretien et prennent plus de temps à construire. Un réservoir en bois pouvant contenir 40 mètres cube d’eau coûte environ 30 000 $. Un réservoir en acier de la même taille peut coûter jusqu’à 120 000 $. Et l’eau stockée dans le bois ne gèlera pas en hiver et restera fraîche pendant les chauds mois d’été.
Finalement, le bois pourrira et devra être remplacé après 30 à 35 ans. Kenny Lewis, contremaître de Rosenwach, explique le processus d’installation des réservoirs : Lorsque vous les remplissez pour la première fois, ils fuient, mais ensuite le bois se dilate et devient étanche.
(https://www.6sqft.com/nyc-water-towers-history-use-and-infrastructure/)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s